Coup de coeur pour l’artiste brésilien streetart Kobra

Classé dans : CULTURE | 0

Il y a quelques mois de ça, je craquais sur les œuvres urbaines du norvégien Martin Whatson. Aujourd’hui c’est une autre création pleine de couleurs sur un mur de Moscou ( hommage à Maya Plisetskaia, l’une des plus grandes ballerines russes ) qui m’a fait m’intéresser à son auteur, l’artiste brésilien streetart Eduardo Kobra.

artiste-bresilien-streetart-Edouardo-Kobra

D’origine modeste, il grandit à Sao Paulo, se découvre une passion pour la peinture dès son plus jeune âge, qu’il détourne très vite vers l’art de rue, se fait  arrêter quelques fois pour vandalisme  car la peinture sauvage était illégale et quitte finalement son emploi dans une banque autour de 1990 pour créer le studio Kobra et se consacrer entièrement à son art.

Ses débuts sont durs mais aujourd’hui, son style unique et ses séries de peintures murales, véritables explosions de couleurs, l’ont rendu célèbre dans le monde entier puisqu’il a réalisé des œuvres du Brésil à Moscou en passant par Athènes, Miami, New York, Londres, Rome, Playa del Carmen et même Lyon !

A travers ses fresques, l’artiste brésilien streetart souhaite rendre hommage à des scènes de vie ou à des œuvres historiques ( tels que la célèbre photo V-J Day in Times Square d’Alfred Eisenstaedt où un marin embrasse goulûment une infirmière pour fêter la capitulation du Japon le 14 août 1945 ) en puisant son inspiration dans les musées et les bibliothèques des villes où il va peindre.

Je vous laisse admirer et si cela aiguise votre curiosité, n’hésitez pas à aller jeter un oeil sur son site officiel où je suis allée piocher les photos ou sur sa page facebook  !

↓↓↓

artiste brésilien art urbain eduardo kobra

fresque-kobra-Times-Square-pour-celebrer-la-capitulation-du-Japon-le-14-aout-1945 mur-street-art-kobra art-urbain

6

Laissez un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.